Surmené•e? Planifiez en fonction de votre rythme d’épuisement.

So-Organised - Lotus

So Organised Article

Vous n’avez pas l’énergie dont vous rêvez? Vous vous épuisez petit à petit? Ce mal-être est dû probablement à la manière dont vous vous comportez au travail. Vous avez sans doute l’habitude de focaliser tous vos efforts sur ce que vous faites pendant vos heures de boulot ce qui n’est pas idéal pour votre santé. Pour sortir de cette spirale négative ou pour vous prémunir de l’épuisement (professionnel), ayez comme réflexe d’appliquer une stratégie de récupération.

Savez-vous que les activités effectuées en dehors de vos heures de travail et la façon dont vous planifiez vos moments de récupération sont tout aussi importantes pour maintenir votre rythme et vos performances? Rares sont ceux et celles qui appliquent une stratégie de récupération. Pourtant, avec nos vies bien remplies, stressantes et de plus en plus exigeantes, c’est devenu un passage obligé.

Pour être efficace et positif•ve, l’idéal est de commencer sa journée (de travail) avec des batteries complètement chargées que ce soit au niveau physique, émotionnel ou mental. La capacité de celles-ci, tout comme votre consommation d’énergie, dépendent de ce que vous vivez. Il est donc essentiel que vous soyez attentif•ve aux signaux que votre corps et vos émotions vous envoient. Afin d’avoir les ressources internes nécessaires pour gérer les facteurs de stress auxquels vous êtes confronté•e, évitez que votre réserve d’énergie ne se vide entièrement.

On identifie trois cycles de consommation complète de l’énergie ou cycles d’épuisement: le cycle quotidien, le cycle hebdomadaire et le cycle “projet”.

 Voyons les ensemble:

Le cycle d’épuisement quotidien

On parle de cycle d’épuisement quotidien lorsque vous avez régulièrement consommé toute votre énergie en une journée de travail. Une fois arrivé•e à la maison, vous n’avez plus la capacité mentale ou physique pour entamer quoi que ce soit. Du coup, vous vous affalez devant la télévision.

Si vous vous reconnaissez dans ce cycle d’épuisement, la façon de reprendre le contrôle de votre quotidien est de planifier vos journées. Par exemple, vous pouvez décider de travailler à domicile le vendredi pour avancer dans vos dossiers sans être dérangé•e par vos collaborateurs•trices. En optant pour ce choix, vous gagnerez en efficacité et commencerez le week-end en toute sérénité. Toutefois, cette suggestion ne s’applique pas à tous les environnements de travail. Parfois, la solution consiste à demander de ne pas vous contacter durant toute la matinée pour réussir à rester focalisé•e sur votre ou vos tâche(s).

Dans votre planification, essayez de trouver un équilibre entre activités de routines et activités plus motivantes, entre activités individuelles et celles en groupes, entre activités de réflexion et activités d’exécution. Mettez par écrit votre planification la veille. Le matin, vérifiez votre emploi du temps pour avoir une vue d’ensemble de votre journée et avoir l’esprit léger. Prenez l’habitude de cocher ce qui a été réalisé. Vous prendrez conscience directement de vos avancées ce qui aura un effet positif sur votre motivation. Rapidement, vous ressentirez les bénéfices de cette nouvelle organisation: une meilleure concentration, une efficacité et une productivité en croissance!

Le cycle d’épuisement hebdomadaire

Vous traversez le cycle d’épuisement hebdomadaire quand vous commencez la semaine en pleine forme et que votre niveau d’énergie à tendance à diminuer tout au long de la semaine. Au fur et à mesure que les jours s’écoulent, votre niveau d’énergie baisse et votre motivation s’étiole. Lorsque le vendredi arrive, vous êtes complètement sur les rotules. Vous avez vraiment besoin de votre week-end pour récupérer. Attention! Si ce dernier est chargé, votre objectif ne sera pas atteint et vous ne serez pas capable de terminer la semaine suivante sereinement.

Si vous avez effectivement tendance à être complètement à plat le vendredi, apprenez à dire “NON” aux diverses invitations pour respecter vos besoins de récupération. Planifiez des activités de recharge d’énergie durant chacun de vos temps libres. Prévoyez, par exemple, dans votre agenda un 1/4h ou 1/2h, en matinée et/ou en soirée, pour vous recentrer sur vous-même et tendre vers un mieux-être.

Différentes possibilités s’offrent à vous comme:

  • Le détachement psychologique. Faites de la place dans votre journée pour des moments où vous ne pensez pas au travail ou à vos tâches domestiques. Ce détachement psychologique est d’autant plus important si vous vous sentez épuisé•e mentalement et émotionnellement
  • La relaxation. Celle-ci peut vous aider à faire le plein d’énergie physique. Il existe aujourd’hui de nombreuses applications (ou vidéos) de relaxation accompagnée
  • Les challenges physiques/sportifs, comme par exemple courir un kilomètre en moins de 5 minutes, pour restaurer votre confiance en vous et/ou votre volonté

Le cycle d’épuisement “projet”

On parle de ce cycle d’épuisement “projet” lorsque vos ressources sont épuisées au terme d’un travail d’importance que vous avez effectué. Un travail qui vous a demandé beaucoup de concentration et d’énergie pour l’achever.

Si votre motivation et votre intérêt pour un projet s’érodent de manière récurrente au fil des jours, il est temps de reprendre les choses en main! Attendre la fin du projet pour pouvoir faire un break n’est pas la bonne solution. Organisez-vous autrement! Soyez réaliste et créez-vous des séquences d’intensités différentes pour la réalisation de celui-ci. Planifiez les différentes étapes pour y arriver en prévoyant des moments off dans votre agenda. En procédant de cette manière, vous conserverez votre motivation intacte et resterez à l’écoute de votre corps et de votre mental.

Cet article vous parle? Laissez-moi vos commentaires ci-dessous.

Vous avez besoin d’être accompagné•e? Osez faire le premier pas. Contactez-moi!